La classification des différents types de matériel médical

Les différents types de matériel médical peuvent couvrir un vaste éventail de produits, allant des lunettes avec verres correcteurs aux pansements, en passant par les instruments d’imagerie médicale et les implants. Explorez dans cet article l’importance de ces dispositifs médicaux ainsi que leur classification.

Qu’est-ce qu’un matériel médical ?

Un matériel médical est un produit de santé conçu pour accomplir une action médicale par des moyens physiques ou mécaniques. Il englobe tout dispositif utilisé chez l’être humain à des fins médicales spécifiques comme :

  • Appareils,
  • Equipements,
  • Logiciels,
  • Implants,
  • Réactifs.

Ces dispositifs peuvent agir en combinaison avec des médicaments, et ils sont classés en trois catégories : dispositifs médicaux, dispositifs de diagnostic in vitro et dispositifs médicaux implantables actifs. Découvrez les appareils médicaux utiles via cet article.

Les buts poursuivis au niveau médical incluent le diagnostic, la prévention, le monitoring, la prévision et le pronostic des maladies, impliquant des dispositifs tels que les tensiomètres, les échographes et les scanners fournissant des images internes du corps. Il englobe également le traitement, le soulagement ou la compensation des blessures ou handicaps, comme les pansements, les appareils auditifs, les béquilles et les fauteuils roulants. De plus, il concerne l’examen, le remplacement ou la modification de l’anatomie, de processus ou d’états physiologiques, comme les implants de hanche ou de genou, ainsi que les prothèses de jambe. Enfin, il inclut les implants aidant en cas de problème médical et fonctionnant grâce à une source d’énergie, tels que les neurostimulateurs, les pacemakers, les défibrillateurs et les pompes à perfusion implantables.

Par ailleurs, les dispositifs médicaux in vitro sont utilisés pour examiner des échantillons provenant du corps humain, tels que le sang ou les prélèvements biopsiques, fournissant des informations sur l’état physiologique ou pathologique d’une personne ou sur une anomalie congénitale. Parmi ces dispositifs, on trouve des appareils tels que les glucomètres utilisés par les patients diabétiques, les tests de dépistage du VIH et les tests de grossesse.

Comment classifier ces dispositifs médicaux ?

Les dispositifs médicaux sont classés en quatre catégories distinctes selon le risque potentiel qu’ils représentent, du niveau de risque le plus faible au plus élevé.

La classe I

Ce sont les béquilles, les compresses, les fauteuils roulants, les bandes de contention, les instruments chirurgicaux réutilisables, etc.

La classe II a

Cette classe concerne les lentilles de contact, les agrafes cutanées, les couronnes dentaires, les appareils auditifs, les dispositifs de conservation de tissu ou de cellules à long terme, les échographes, etc.

La classe II b

Il s’agit des appareils IRM, des hémodialyseurs, des pompes à perfusion, des préservatifs, des sutures non absorbables, des vis, des lentilles intraoculaires, etc.

La classe III

Ce sont les implants mammaires, les stents coronaires, les implants de hanche, etc.

Ces dispositifs, qu’ils soient simples ou sophistiqués, jouent un rôle essentiel dans le diagnostic, le traitement et la prévention des maladies. Il est crucial de reconnaître leur importance dans le domaine de la santé, car ils contribuent significativement à l’amélioration de la qualité de vie des patients et à l’efficacité des soins médicaux.